Mains-Douches : de l’art aux Bains !

En juin 2013, le collectif d’artistes La Main a investi les anciens Bains-Douches de la rue Castagnary, grâce à un partenariat avec la municipalité. Un beau projet qui permet à ce bâtiment au design art déco de revivre.

La Main

Les bains-douches, des bâtiments à revaloriser

Les divers bains-douches de la ville de Paris, florissants à une époque où de nombreux appartements parisiens étaient dépourvus de salle d’eau, deviennent peu à peu bains-douche-castagnary-1obsolètes. Les 18 établissements encore en activité ont vu leur taux d’occupation chuter à 37%, et ce sont aujourd’hui, essentiellement, des sans-abris qui les fréquentent.

Ceux-ci profitant déjà des services sanitaires des structures d’accueil destinées aux personnes en grande précarité, les bains-douches sont progressivement réorientés vers d’autres activités.

Celui de la rue Castagnary est un bel exemple de revalorisation réussie : ouvert en 1932, fermé  en octobre 2012 (ses usagers réorientés vers celui de la rue Blomet), il accueille désormais le collectif d’artistes La Main. Mains-Douches est né !

La Main : un collectif pluridisciplinaire dynamique

Jusqu’au printemps dernier, le collectif La Main avait établi ses quartiers à La Main Jaune, mythique boîte de nuit à rollers des années 80 (qui fut notamment le décor du film La Boum, de Claude Pinoteau, en 1980). Loin de s’isoler du monde extérieur, le collectif s’était déjà illustré par de nombreuses animations offertes aux habitants, et par la revalorisation patrimoniale du lieu.

atelier d'artisteGrâce à une convention de relogement signée avec la Ville de Paris, La Main a accepté de s’établir aux anciens bains-douches de la rue Castagnary.

Ce collectif ouvert rassemble de nombreux artistes du spectacle vivant (danse, théâtre, musique, cirque), de la photographie, du stylisme, de la gravure ou encore du cabaret burlesque.

Les artistes sont ainsi assurés de disposer d’espaces de travail, et les habitants profitent des animations, événements, spectacles et autres portes ouvertes que le collectif La Main a toujours veillé à favoriser, dans une perspective de démocratisation de l’art et de partage.

Soutenir la jeune création parisienne

L’action mise en place aux bains-douches illustre la volonté de la Ville de répondre à la demande d’artistes qui ne disposent pas des moyens nécessaires pour s’offrir un atelier… et de résoudre les conflits générés par les squats, en établissant des conventions d’occupation avec les collectifs d’artistes.

Ainsi, des espaces de création comme le 59 rue de Rivoli (75001), Le Point Ephémère (75010), ou les célèbres Frigos (75013) ont-ils pu être préservés.

Si au départ l’investissement de lieux délaissés a pu se faire en dehors du cadre de la loi, on a pu voir ces dernières années que les artistes, loin de dégrader, ont au contraire permis de redécouvrir un patrimoine oublié, de restaurer des lieux ayant marqué l’Histoire portes ouvertesparisienne : « Dans cette démarche, certains acteurs de La Main ont mené des opérations de restauration et de sensibilisation aux sous-sols parisiens, de tournages et de prises de vue dans d’anciennes friches industrielles » (source : site web du collectif La Main)…

Abandonnée depuis 10 ans, La Main Jaune a été remise en état grâce au collectif, devenant un foyer de création riche et dynamique. C’est très exactement ce qui se passe en ce moment rue Castagnary. Envie de voir ce que les artistes de La Main font des 800 m2 des bains-douches ? Ne ratez pas la prochaine journée Porte Ouverte, et le programme des projets en cours à disposition sur son site web !

Mains-Douches
34 rue Castagnary
75015 Paris

http://lamaincollectif.wordpress.com/blog/

Une réflexion au sujet de « Mains-Douches : de l’art aux Bains ! »

Répondre à Jean Claude Gonnet Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>