Sagarmatha : une bonne adresse népalaise nichée dans le 15ème

Sagarmatha, c’est le nom népalais du plus haut sommet de l’Himalaya, l’Everest… qui signifie littéralement « dont la tête touche le ciel ».  Lorsqu’on franchit la porte du restaurant situé rue François-Mouthon, tenu par une équipe népalaise, on se sent délicieusement dépaysé… et l’on oublie, le temps d’un bon repas, le tumulte du dehors.
sagarmatha

 De l’Inde au Népal, en passant par le Tibet

On compte peu d’adresses exotiques dans ce quartier, davantage pourvu en brasseries et bistrots français… A ce titre, Sagarmatha vaut doublement le détour, jetant de délicieux épices dans une offre culinaire très classique. Mais il se distingue aussi du restaurant indien, en traversant les frontières gastronomiques.

S’il se présente comme le premier restaurant népalais de Paris, Sagarmatha logopropose aussi des spécialités indiennes et tibétaines. En choisissant à la carte, on peut ainsi mélanger les origines et les saveurs, pour un joli voyage autour de Katmandou…

Sagarmatha : un cocon odorant

En entrant dans les lieux, on apprécie la déco chamarrée qui mêle des objets en provenance des trois régions ; représentations du Bouddha, rouleaux de prières tibétains, salle restaurantchaises de bois sculpté, plafond de dalles colorées… les odeurs d’épices et d’encens ajoutent à l’ambiance rassérénante, particulièrement bienvenue quand il fait froid ! De même que la musique discrète : instrumentaux indiens et soutra tibétains apaisants.

Dans la petite rue François-Mouthon, la devanture colorée du restaurant, avec ses petits drapeaux du Tibet, est déjà une invitation au voyage. L’été, la vaste salle prolongée d’une alcôve propice aux dîners intimes s’ouvre sur une petite cour, et reste particulièrement calme.

Une carte plurielle et efficace !

A la carte, distribuée selon les spécialités des trois pays, on trouve les grands classiques biryanis et nan indiens, daal bhaat aux lentilles blondes népalais, les poulets tandoori et soupe et momosautres tikka massala… mais aussi les momos tibétains, raviolis de farine d’orge grillée, fourrés de viande ou d’épinards,  accompagnés d’une sauce épicée ; une soupe tibétaine inattendue à base de tomate, œuf et coriandre particulièrement roborative, ou le boethouk qui associe bouillon, pâtes et bœuf mariné.

Pour goûter à toutes les spécialités, on peut composer soi-même un délicieux menu en associant plusieurs entrées, notamment avec les pakoras (petits beignets de légumes), salade raita au yaourt et autres alu chaap (beignets de pommes de terre épicés), le tout servi avec une farandole de petites sauces à la menthe, aux fruits ou aux épices. Et en dessert, plusieurs douceurs bienvenues comme le Sagarmatha (fruits, yaourt, noix de cajou) concluent le repas avec gourmandise et légèreté.

Le menu du midi, à 11 euros, fait du restaurant Sagarmatha une bonne adresse au quotidien… Pour le soir, les menus Découverte (18 euros) et Dégustation (25 euros), très biens garnis, restent de grands classiques hautement recommandables !

Restaurant Sagarmatha
2 rue François-Mouthon
75015 Paris
Tel : 08  99 02 88 65

http://sagarmatha.paris.free.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>